Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 06 août 2010

waow

waow ! ça c'est ce qu'on appelle une faille spatio-temporelle les gars. je remarque qu'il y en a qui malgré tout se connectent tous les jours, espérant un signe, un mot, quelque chose (merci, snif, merci ça fait chaud au coeur).

mais bon j'ai des excuses béton. j'étais partie au bout du monde à dos d'éléphant avec mes deux enfants sous le bras et un kilo de riz comme toute nourriture pour un mois.

comment ça chuis pas crédible ?! pffff. vous m'connaissez trop. ouééé j'étais dans le sud ouest pendant 15 jours début juillet, pis là je glande à paris, entre mouflets surexcités, fin de soldes et glaces picard.

m'enfin j'ai réussi à me débarrrasser d'un lardon depuis hier soir, pour 15 jours, et à m'incruster au bord de la mer chez la kamillette à partir de dimanche. pour une semaine. enfin qu'elle croit. parce qu'après je peux m'arranger pour rater la navette qui raccorde l'île à la terre ferme. hin hin hinnn...

en attendant j'ai bien craqué ma life chez sandro. je sais pas ce qu'il m'a fait ce sandro, mais ça devient limite indécent. après la robette bleue portée à marrakech, puis dans le loiret, puis sur une péniche à paris (oué, faut rentabiliser les tenues de mariage), une robette blanche fort hamiltonienne est venue rejoindre le dressing. tellement que je l'aime que je pourrais décider de me marier à la mairie juste pour la porter avec des chaussures de ouf et un bijou de cheveux. miam.

sinon pas de news de la mère dodue. elle est subitement décédée après marrakech, toute motivation l'ayant abandonnée. aoutch.

me suis du coup acheté un second maillot one piece, chez roxy, very nice. (nan, pô d'photo).

voili voilou. bon, bah je crois que je vais rendre l'antenne jusqu'à ce que hautetfort propose ENFIN une appli pour iphone, qui permettrait de poster du billet every day, every minute, que dis-je every second tellement ma vie est kiffante et drôle.