Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 02 septembre 2008

le billet grande classe

je me suis rendu compte dernièrement que chaque fois que j'ai un rendez-vous important à préparer, une décision à prendre, il y a un seul endroit où j'arrive à me concentrer complètement, à me couper du reste du monde pour réfléchir tranquillement et avoir un soupçon d'intelligence...

porte toilette.png

les boules de se dire que toutes mes grandes décisions sortent de ce haut lieu de méditation !

imaginez un jour 'on' me demande en mariage ? "heuuu attends je vais réfléchir un coup aux chiottes !", ou alors j'ai un entretien méga important pour négocier une augmentation "elle est malade solenne ça fait 2 heures qu'elle est aux toilettes ?"

 

la méga classe je vous avais prévenus !

Commentaires

Qui qui va peut être habiter avenue trudaine ?

(suspense)

Écrit par : violette | mardi, 02 septembre 2008

c'est juste que tu as besoin de calme et de solitude... a lieu d'une augmentation t'as qu'à négocier un genre de boudoir secret pour réfléchir!

Écrit par : minisushi | mardi, 02 septembre 2008

violette : waou super méga cool ! juste quand je me casse, ça c'est nul :((

minisushi : ou les deux ?!

Écrit par : solenne | mardi, 02 septembre 2008

Effectivement so chic ! lol
La prochaine fois qu'on me demandera " mais où est donc Solenne ?" je répondrai " Vous inquiétez pas, elle réfléchit " ;-)

Écrit par : Lucie | mardi, 02 septembre 2008

lucie : ha ha, bah justement, j'y étais ! (j'y ai réfléchi aux plans de ma future cuisine)

Écrit par : solenne | mardi, 02 septembre 2008

C'est courageux comme aveu !

Écrit par : Claire | mardi, 02 septembre 2008

hihihi bah toi alors !!! hummm moi c'est la voiture en chantant à tue-tête, je réfléchis, je réfléchis !

Écrit par : charlotteb | mardi, 02 septembre 2008

Comme je te comprends.... Mes toilettes sont devenues un vrai havre de paix pour toute la famille...Bon, finalement cela crée un embouteillage, chacun prenant tout son temps...Il faut voir le nombre de livres qui s'y trouvent ! Quel bonheur de se retrouver au calme sans aucune pollution sonore, j'adore... Par contre, au boulot, impossible d'y méditer... Je ne supporte pas les bruits de pas derrière la porte !

Écrit par : zézette | mardi, 02 septembre 2008

Chacun ses méthodes !!

pour ma part, quand je bloque sur un truc au boulot, je vais fumer une clope, enfin 2 lattes, et la solution m'illumine... vraiment, c'est incroyable comme ça marche....

Écrit par : marionfizz | mardi, 02 septembre 2008

copiiiiiiine! (hiiiiiii)
c'est également mon lieu de réflexion favori... sauf quand mon mec y laisse traîner ses mots fléchés, là je suis out of order.

Écrit par : milou | mardi, 02 septembre 2008

c'est le seul endroit ou je ne pense plus !

Écrit par : Miss Zen | mardi, 02 septembre 2008

écoute, y a pas de mal. moi je réfléchis façon routier: un oeil ds le rétro, les mains sur le volant ;). et oui du coup j'ai eu qlques pépins routiers dirais-je (alors qu'aux chiottes franchement, on est ds qlque chose d'hyper plus sécure, enfin il me semble)...

Écrit par : ava | mardi, 02 septembre 2008

claire : mouais, je le regretterai peut être ?!

charlotteb : moi j'ai pô d'voiture :((

zézette : j'aimerais bien connaître tes toilettes dis donc !!!

marionfizz : bonne idée ;) mais au bureau la pièce à cloper est full !

milou : hein ?! il fait des mots fléchés ! on connaît pas les gens...

miss zen : hahaha, chacun son truc !!!

ava : héhé, c'est clair aux toilettes il ne peut rien m'arriver ;)))

Écrit par : solenne | mardi, 02 septembre 2008

Ben ouais mais où t'es vraiment sûre d'avoir la paix, sinon ?

Écrit par : frieda l'écuyère | mercredi, 03 septembre 2008

Quel meilleur endroit pour être tranquille et donc réfléchir sans être dérangée ?!

Écrit par : MarinaMode | mercredi, 03 septembre 2008

Moi il m'est bien arrivée d'aller y dormir, alors..................

Écrit par : material girl | mercredi, 03 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.